Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Une première difficile !

Ce dimanche je me suis lancé sur une classique en Normandie le « Trail de la Sente des Moines ». Je voulais me « tester » sur un trail long (30km avec 700m de D+) avant éventuellement, de rechausser les crampons de foot. Et oui, les lucarnes de l’ASB commencent à être envahies de toiles d’araignées !

Novice dans le domaine avec une année d’expérience et une quinzaine de trails courts à mon actif, je découvre cette nouvelle passion, cette ambiance, le surpassement de soi...

15 jours avant sur le « Trail des Hautes Falaises », j’avais eu de bonnes sensations sur le parcours des 15 km avec en ligne de mire Régis et Ludo. Un passage chez l’ostéopathe en début de semaine pour soigner une sciatique fera monter la pression avant dimanche.

Arrivé vers 8h15 pour récupérer mon dossard, je papote avec les gars du club, ça « chambre un peu » comme d’habitude, le stress monte ! Un échauffement léger, rapide, nous

voici sur la ligne de départ. 
Enfin !!! J’attendais ce moment depuis longtemps... Dès le début de course on attaque déjà la première difficulté, les jambes répondent bien... ouff... Je cours en compagnie de Delphine et Laurent, on discute un peu (quand on peut...), puis le 10ème arrive : 54 minutes à la montre « on est bien »...

Arrêt rapide : je remplis mon bidon, grignote, et hop à l’attaque ! Petit passage technique avec succession de pifpaf et de relance avant de rejoindre la ligne SNCF. Une des grosses difficultés pointe la bout de son nez au bout des rails, mais pas déjà le terminus ! Direction Radicatel, ça bouchonne légèrement... Je me retrouve tout seul en haut du pétard. Mes deux compagnons du CCPB me rattrapent au 18ème dans ce faux plat gras et interminable !

 Malgré leurs encouragements, impossible de les suivre... La montre sonne, 20km, 1h55, direction Gruchet.

Je rejoins difficilement le ravito de l’Abbaye, je prends mon temps, je fais de nouveau le plein du bidon et de TUC (bientôt l’apéro !), je repars en marchant... Yann m’avait dit : « garde une bûche pour après l’Abbaye, il reste du D+ », j’ai la bûche certes, mais il n’y a plus de braise !!! Ça monte !, ça monte !!, 

Ca monte !!!, jusqu’à Saint Antoine, là je me fais doubler par deux copains enduristes, mais qu’est-ce que je fais à pied moi ??? Malgré tout, ça me redonne un peu de jus pour arriver à Cocorette, histoire d’augmenter encore la difficulté, il faudra slalomer entre les marcheurs pour rejoindre l’arrivée.Dernière descente technique avant de rejoindre le stade, Flo me donne un dernier coup de pousse, arrivé au terrain de foot, les encouragements du CCPB m’aident à terminer ce long tour de stade. Il me faudra quelques minutes pour retrouver mes esprits avant d’aller chercher mon lot.

3h06, je ne m’étais pas fixé de chrono avant le départ, mais mon esprit de compétition aurait aimé descendre en dessous des 3h, une prochaine fois. Une bonne expérience même si vous en conclurez que ce fut difficile. Il m’aura manqué je pense, quelques sorties longues à l’entraînement.

Un grand merci à toutes les personnes du CCPB pour leurs conseils précieux. Un grand bravo à Pierre pour cette très belle saison. Félicitations à mes deux collègue du dimanche Delphine et Laurent qui passent la ligne sous les 3h, ainsi qu’à toutes les personnes du CCPB présentes ce dimanche sur les trois distances.

A mardi pour le décrassage !
A. Jeanne

   

Trail Tour Normandie ®  

Trail Tour 76

   

Bon Plan  

   
   
© CCPBeuzevillais © 2015