13 marcheurs sont au rendez-vous pour participer à cette sortie à la journée: 2 boucles sont prévues, l'une de 11,5 km le matin, l'autre de 5,3 km l'après-midi ( données exactes fournies par Pascal !). 

La canicule est fort heureusement derrière nous, quelques nuages, un rayon de soleil... Tout va bien.
Marie-Charlotte s'étant parée de sa super genouillère, nous entamons le premier raidillon. " Ah ! Si mon rhumatologue voyait ça ! " 

Empruntant le chemin des amoureux puis le GR21 qui traverse le Bois des Hogues, nous nous dirigeons vers Vattetot sur Mer. Cheminons sur la falaise en admirant le point de vue sur Etretat, au premier plan, l'aiguille de Beauval.

Descendons vers la plage de Vaucottes et sa valleuse agrémentée de jolies villas du XIX ème siècle. L'une d'elles attire notre attention: la villa Marie-Louise où a séjourné Maurice Leblanc ( L' aiguille creuse). Cette villa a été conçue par Camille Albert à qui l'on doit également La Bénédictine et de nombreuses villas de la côte. 

Continuons vers Yport pour le pique-nique. Le grand air nous a ouvert l'appétit et le soleil se montre enfin généreux !

Petite rando l'après-midi dans le Bois de la Vierge vers Froberville puis retour à Yport en passant par les ruelles joliment fleuries. 

Pour conclure, passage à L'espace Mutel où sont exposées peintures et sculptures d'artistes locaux. 
Malgré quelques bonnes petites côtes, chacun paraît content de sa journée !

A bientôt sur les chemins !

Nadine

Toutes les photos de Pascal, Nadine & Papou

Malgré le temps peu engageant 10 courageux marcheurs, ont répondu à l'appel pour une rando d'environ 10 kms autour de Toussaint.

Départ avec le vent dans le dos, vue sur la vallée de Colleville puis on gagne le plateau pour arriver près du château de Gruville construit au 15 ième siècle et de la ferme du 19 ieme siècle de Barivile (minute culturelle et café) à l'abri du vent pour réconforter la troupe. Nous repartons vers Contremoulins . La grêle prête main forte au vent. De nouveau  minute culturelle sur le château de Franqueville disparu suite à un incendie en 1945

Retour par le village de Toussaint où un apéritif fut rapidement servi à cause de la température ambiante. Bravo à tous ses courageux ou autres ….

Papou

 

Le dimanche 22 juillet, un magnifique soleil nous attendait à Valmont pour partir à la découverte de la nouvelle voie verte. 
Première boucle vers les étangs de Colleville où certains seraient bien restés à taquiner tranquillement la truite !

Petit moment culturel avec passage à l'abbaye avant de s'installer pour le pique-nique aux abords du vivier de Valmont. 
Bulles à l'apéro offertes par Marie-Charlotte en l'honneur de ses petits-enfants Tom et Fiona qui ont brillamment été reçus à leurs examens. 

Puis continuation vers Riville par bois et plateau et retour par la voie verte fort heureusement ombragée car le soleil tapait fort ! Quelques exercices d'assouplissement avant de rejoindre la fraîcheur du vivier pour un petit goûter bien mérité après avoir parcouru environ 20 km dans la journée. 

Certains marcheurs envisagent de remettre en état leur vélo ( ou mieux encore de se faire offrir une bicy électrique)  pour effectuer le parcours complet: 80 km de Fécamp à Dieppe. 
Mais, on peut aussi venir en famille pour balade tranquille, avec trottinette ou rollers, ou même déambulateur !!!

A bientôt sur d'autres chemins,
Michèle et Nadine 

Toutes les photos

Les instances dirigeantes du CCPB ayant fait la remarque d’un défaut d’articles sur les randonnées, voici le récit authentique des évènements qui se sont déroulés vendredi 22 juin à l’occasion de la sortie nocturne habituelle pour fêter l’arrivée de l’été et donc du beau temps.

Commençons par le pique nique. Comme toujours, il n’est pas de repas sans apéro au CCPB (ce qui prend déjà un certain temps) ni de dessert avec un coup à boire et des gâteaux. Cette année, c’était en l’honneur de Laurence et Guillaume, nouvellement mariés qui sont venus spécialement trinquer avec la trentaine de participants. La partie pique nique s’est elle résumé à des salades diverses et variées dont chacun apporte plus que de raison.
La randonnée a conduit la vingtaine de courageux par le Château, le Parc d’Anxtot, le Moulin et un retour sur Beuzeville sur une dizaine de kilomètres où Laure et Fafa ont même aperçus quelques vers luisants.
Le ver luisant, le connais
sez-vous ? Non, alors vous allés être surpris !
Tout d’abord, le ver luisant n’est pas un ver, c’est un insecte du genre coléoptère dont la femelle émet une lumière. 
Mais à quoi peut bien servir cette bioluminescence ? Là, ça devient intéressant.
Par une chaude nuit d’été, mademoiselle ver luisant allume le lampion de la partie inférieure de son abdomen, c'est-à-dire de son bas-ventre, c'est-à-dire… (censuré !) en quête d’un compagnons qui pourrait la « visiter ». 

Le mâle aux yeux hypertrophiés et par lumière attiré, n’ayant même pas à « regarder sous les jupes des filles » comme l’aurait chanté Souchon se met en devoir de satisfaire sa compagne d’un soir dont l’intensité lumineuse diminue lors de la copulation qui a souvent lieu à même le sol sur l’herbe.
Une fois la chose accomplie et la reproduction assurée, le mâle arrête de s’alimenter et se laisse mourir. La femelle en fera tout autant après l’éclosion des larves sans doute par respect envers son amour d’un jour.

Moralité :
Il n’y a donc pas de « moralité » chez cet animal encore plus lubrique que nous autres humains et je n’ose imaginer les pensées qui traverseront vos esprits, vous autres lecteurs de mes élucubrations prosaïques, lorsque vous verrez à nouveau ces petites « allumeuses » au bord des chemins. 

Après ça, y’a plus rien à dire sinon que Nadine Hervieux nous donne rendez-vous le 22 juillet pour une autre histoire de « nos amies les bêtes » en chemins du côté de Valmont.

Jean-Marie

Par un temps maussade et gris, 10 courageux marcheurs étaient présents pour une escapade autour de Beuzevillette et Lintot. Arrêt café à l'abri de la mairie, minute culturelle de papou sur l'histoire des protestants de Lintot. La pluie prévue à 10 h 30 par notre méréorologiste Nadine est venue à l'heure exacte. Puis passage très boueux dans le bois papou s'est fait un genu valgus. fin de la rando jusqu'à l'abri des bus de Beuzevillette, où un apéritif bien mérité à été offert.

Papou

Les Photos

   

Trail Tour Normandie ®  

Trail Tour 76

   

Bon Plan  

   
© CCPBeuzevillais © 2015