Patrice DUMESNIL, seul membre du CCPB engagé en solo sur l'épreuve du Tour de Pays de Caux, nous racontes sa course de l'intérieur...

Voilà, c’est fini …30ème et dernière édition du Tour du Pays de Caux, 

Doudeville : Mercredi  28 mai, 19H00, 13,82 km

Foule et embouteillage digne d’une foire. Défilé des délégations étrangères avec drapeaux dans une ambiance de kermesse avec les retrouvailles pour beaucoup de participants venant souvent de très loin aux visages plus marqués mais toujours aussi affutés.
Au CCPB, nous nous retrouvons pour la prise des dossards et la photo qui sera « rituelle ». Départ d’un gros peloton : record de participation avec 266 coureurs et 46 équipes en relais. Traversée sympa du Parc du château de Gatteville digne d’un film sur le Pays de Caux avec son temps bruineux « le cliché, quoi ! ».
Pour ma part, sensations bizarres pendant le 1er tour et je réalise que je n’ai pas fait de course sur route depuis près de 4 ans (sauf le semi de Bolbec en 2012). Le trail est très différent. Echange d’impressions à l’arrivée avec

Un super temps comme j’aime pour ce genre de course, soleil, ciel bleu, le trail c’est un peu les vacances pour moi, c’est l’effet que ça me fait ( Merci de ne pas se moquer !).

Nous étions peu nombreux au départ, à peine une centaine mais tous motivés par l’ambiance et les conditions météo.
Le trail est bien organisé et bien rubalisé, un point sur lequel je suis exigeant car je n’aime pas courir dans le vide comme à Saint Nicolas d’Aliermont par exemple où ça m’a un peu agacé…

Je connaissais le parcours de 2011 avec lieu et arrivée au même endroit, je pense que celui d’aujourd’hui et idéal.
Nous avons vu les hommes de tête du 55 km passer (les 12 premiers). Pierre était dans la foulée du 1er ! C’était génial.

Le départ donné nous avons attaqué directement une grosse côte, dur, dur mais bon c’est du trail pardi !
Je me suis mis dans la foulée de Florent Dubreuil, nous avons même papoté un peu mais après la côte je vous rassure, les 2 premiers prenaient leur envol, mais 32kms c’est long alors pas d’affolement.

J’ai couru à mon allure sans volontairement remonter sur

C’est avec bonne humeur qu’une dizaine de randonneurs ont bravé le temps normand de ce dimanche matin au départ de Saint Maclou la Brière.
Cette randonnée de 12 kms organisée par Arlette et Daniel nous réservait quelques surprises !

Pour commencer, nous avons emprunté le « chemin de la Froidure » : bien nommé, la température n’excédait pas les 8°C. Nous avons ensuite poursuivi vers « l’Enfer », lieu-dit d’Angerville-Bailleul . Le propriétaire des lieux avait, la veille, fait la fête et n’avait pas encore allumé son poêle, la température était toujours de 8 °C !

Après la traversée des Vaux de Limard, nous avons dû affronter le « Val à Loup ». Nous n’avons pas rencontré l’animal, celui-ci était probablement invité à la fête organisée par son voisin le diable ! 

La pluie, pour terminer cette randonnée, est venue nous accompagner pour traverser « la Cavée de Tous Vents » et ensuite rejoindre Saint Maclou la Brière où le verre de l’amitié nous attendait.


Merci Arlette, merci Daniel,

Retrouvez ces noms de lieux dits évocateurs en cliquant sur le lien du parcours ci-dessous : http://www.openrunner.com/index.php?id=3536159

 

Club Cycliste et Pédestre Beuzevillais.... Et bien parlons cyclisme aujourd'hui pour changer un peu !

Course FSGT Dimanche 13 Avril... Le Grand Prix de Bréauté, oui oui oui, ça s'appelle comme ça !
 
Le printemps avait sorti le soleil et moi, les roues de concours en carbone !...
 
Un parcours plutôt plat... Du vent, mais bien caché dans les roues des autres, je m'en suis à peine rendu compte !
Atmosphère stressante... Après avoir passé 3 mois dans le plâtre cet hiver, je redoutais une chute...

En peloton, ça frotte énormément... 79 partant... On se crie dessus... ça freine brutalement sans savoir d'où vient le danger... des fois il n'y en a pas... il s'agit juste de la tête qui est arrivée en haut d'une bosse et coupe brutalement son effort... autre cas de figure systématiquement, ça s'arrête en bas des descentes pour lancer une grosse accélération dans la monté suivante afin de casser le peloton... parfois c'est une crevaison ou comme dimanche un gars avec un bris de chaine en plein milieu du paquet d'énervés à plus de 45km/h ! Chaud chaud chaudddd !!!...
 
J'ai essayé de rester un peu en marge de tout ça... 


Au cul de la meute dans la première boucle.... j'ai tranquillement pris mes marques au fil des tours...

Ligne droite d'arrivée en faut plat plutôt prononcé vent de face... Je l'ai toujours prise face au vent plutôt que de jouer des coudes dans la "bordure"...

Sprint final, je m'emballe trop tôt et craque... J'y laisse quelques places mais globalement il n'y a pas eu d'échappé et on finit tout en paquet...
6 boucles de 9 bornes... ça m'a semblé bien court.... Remarquez, c'était court... à 38km/h de moyenne, ça défile !
 
Arlette et Daniel, merci pour votre bienveillance et vos encouragements ! C'était très sympa.
Pour ce premier trail, les objectifs au départ sont simple : prendre des repaires et du plaisir peu importe le chrono !
 
Départ 9h30 sous un ciel nuageux, je m'élance en queue de peloton et j'observe.

J'aborde les 5 premiers Km très tranquille autour de 5'45, une fois la crainte des bosses envolée, je m'aperçois que je suis bien dans le rythme, même un peu retardé dans les montées par mes prédécesseurs, 235m de monté et 247 de descente son au programme sur un parcours et dans une nature très sympa, un chevreuil s'invite même à la course dès notre entrée dans les bois.
 
Dès lors, je décide de pousser plus fort plus pour les 4 derniers Km : 5'13, 5'08, 5'01 et dernier km à fond avec terrain favorable à 4'46 alors que les premières gouttes apparaissent.
 
Arrivée 43ème en 52'49 après avoir repris une dizaine de place sur les 2 derniers km.
Mission accomplie, craintes envolées et heureux.
Merci aux coureurs Beuzevillais pour leurs précieux conseils
Ce premier trail ne sera pas le dernier !"
   
© CCPBeuzevillais © 2015